Ministère de la Musique

Présentation

En cours d’écriture…


Actualités du département

  • Philosophie de la Musique de l’Adventiste du 7e Jour

    Dieu a tissé Sa création de musique. Quand Il créa toutes choses « Les étoiles du matin éclataient ensemble en chants, et tous les anges poussaient des cris de joie »Job 38:7. Le livre de la Révélation dépeint le Ciel comme une place de louange incessante, avec des chants d’adoration à Dieu et à l’Agneau retentissant de partout. Apoc 4:9-11; 5:9-13; 7: 10-12; 12: 10-12; 14:1-3; 15:2-4; 19:1-8.

    Parce que Dieu a créé l’homme à Son image, nous partageons un amour et une · appréciation de la musique avec tous les êtres vivants. En fait, la musique peut nous toucher et nous faire bouger avec une puissance qui va au-delà des paroles et de la plupart des autres types de communication 1. Dans ce qu’elle peut produire de pur et de mieux, la musique élève notre être dans la présence même de Dieu où les anges et les êtres non déchus l’adorent en chant. 

    La messagère du Seigneur, Ellen G. White, nous conseille continuellement d’augmenter nos prétentions en musique. Elle nous dit, « La musique, quand elle n’est pas abusée, est une grande bénédiction ; mais quand elle est utilisée à tort, elle devient une terrible malédiction2. « Employée correctement, … [la musique] est un précieux don de Dieu, destiné à conduire les pensées vers de purs et de nobles sujets de méditation, à inspirer et à élever l’âme3. »

    Alors que notre Rédempteur nous conduit jusqu’au seuil de l’Infini, tout illuminé de la gloire de Dieu, nous pouvons saisir le sujet des louanges et des actions de grâce répétées par le chœur céleste autour du trône. Et tandis qu’un écho de ces chants angéliques se fera entendre dans nos foyers terrestres, les cœurs se sentiront plus près des chanteurs célestes. C’est sur la terre que commence la communion avec le ciel. C’est ici-bas qu’on apprend la note dominante de ses louanges4. » 

    En tant qu’Adventistes du Septième Jour, nous croyons et prêchons que Jésus va revenir bientôt. Dans notre proclamation mondiale des messages des trois anges de l’Apocalypse 14. 6-12, nous appelons tous peuples à accepter l’Evangile éternel, à adorer. Dieu le Créateur, et à se préparer à rencontrer notre Seigneur qui va revenir bientôt. Nous défions tout le monde de choisir le bien et non le mal, de dire « non à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ » – Tite 2. 12, 13. 

    Nous croyons que l’Evangile touche tous les domaines de la vie. Cependant, étant donné le potentiel énorme de la musique pour le meilleur ou pour le pire, nous ne pouvons pas rester indifférents. Quoique réalisant que les goûts en musique varient extrêmement d’un individu à l’autre, nous croyons que les Ecritures et les écrits d’Ellen G. White suggèrent des principes qui peuvent guider nos choix. 

    Dans ce document, l’expression « musique sacrée » – quelquefois mentionnée ainsi lorsqu’on parle de musique religieuse – désigne celle qui est concentrée sur Dieu et sur des sujets bibliques et chrétiens. Dans la plupart des cas, c’est la musique destinée au service d’adoration, aux rencontres évangéliques, ou aux dévotions privées et elle peut être vocale ou instrumentale. Toutefois, ce n’est pas toute musique sacrée/religieuse qui peut être acceptable pour un adventiste. La musique sacrée ne devrait pas susciter des associations profanes ou inviter à se conformer aux modèles de comportement mondains de penser et d’agir. 

    « La musique profane » est une musique composée pour des cadres autres que le service d’adoration ou de dévotion privée. Elle s’adresse à des questions courantes de vie et à des émotions humaines fondamentales. Elle sort de notre vraie vie, exprime la réaction de l’esprit humain à la vie, à l’amour, et au monde dans lequel le Seigneur nous a placé. Elle peut être moralement édifiante ou dégradante. Bien qu’elle ne loue pas directement Dieu et ne l’adore pas, néanmoins, elle pourrait avoir une place légitime dans la vie du Chrétien. Pour bien la sélectionner, les principes discutés dans ce document devraient être suivis.

    1« C’est la musique) un des moyens les plus efficaces pour graver dans le cœur les vérités spirituelles» (Education, p. 154). 2Testimonies, vol. 1, P: 497. Elle déclare aussi que dans le futur, « juste avant la fin du temps de probation, » « il y aura des cris, avec des tambours, avec de la musique, et avec de la danse. Les sens des êtres rationnels deviendront si confus qu’on ne pourra pas prendre leur faire confiance pour choisir la bonne décision. Et cela est appelé le mouvement de l’Esprit Saint. Le Saint Esprit ne se révèle jamais de cette façon, dans de tels bruits. C’est une invention de Satan pour dissimuler ses méthodes ingénieuses en rendant sans effet la vérité sanctifiante, édifiante, sincère et pure de ce temps. 3Education, p. 154.  4 Education, pp. 154, 155. 

    La musique que les Chrétiens apprécient devrait être régulée par les principes suivants : 

    1. Toute musique que le Chrétien écoute, chante ou compose, que ce soit sacrée ou profane, glorifiera Dieu : « Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. » 1 Corinthiens 10. 31. C’est le principe biblique primordial. Tout ce qui ne peut pas satisfaire à ce critère élevé affaiblira notre expérience avec le Seigneur. 

    2. Toute musique que le Chrétien écoute, chante, ou compose, que ce soit sacrée ou profane, devrait être la plus noble et la meilleure : « Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. » Phil 4. 8 Etant disciples du Christ qui espérons et nous attendons à nous unir aux chœurs célestes, nous considérons la vie de cette terre comme une préparation pour la vie à venir et un avant-goût de celle-ci. 

    De ces deux fondements – glorifier Dieu en toutes choses et choisir le plus noble et le meilleur – dépendent les autres principes de sélection de musique par les chrétiens énumérés ci-dessous.

    3. Elle se caractérise par sa qualité, par son équilibre, par sa convenance, et par son authenticité. La musique encourage notre sensibilité spirituelle, psychologique et sociale, et notre croissance intellectuelle. 

    4. Elle attire l’intelligence et les émotions et affecte positivement le corps. Elle est cohérente. 

    5. La musique révèle la créativité du fait qu’elle provient des mélodies de qualité. Si elle est harmonisée, elle utilise les harmonies5 de façon artistique et intéressante, et elle emploie le rythme qui les accompagne bien. 

    6. La musique vocale emploie des paroles qui stimulent positivement les compétences intellectuelles ainsi que nos émotions et notre volonté. Les bonnes paroles sont créatives, riches en contenu et en bonne composition. Elles se concentrent sur des vues positives et reflètent des valeurs morales. Elles éduquent et édifient; et elles concordent avec la théologie biblique de son. 

    7. Les éléments lyriques et musicaux devraient s’accorder harmonieusement pour influencer la pensée et le comportement, afin que ceux-ci soient à leur tour en harmonie avec les valeurs bibliques. 

    8. Elle maintient un équilibre judicieux des facteurs émotionnels, intellectuels et spirituels. 

    9. Nous devrions reconnaître et admettre la contribution des différentes cultures dans l’adoration de Dieu. Les formes musicales et les instruments varient énormément dans la famille mondiale des Adventistes du Septième Jour. Et une musique provenant d’une culture peut sembler étrange pour quelqu’un d’une autre culture. 

    La conception de la musique des Adventistes du Septième Jour consiste à choisir le meilleur et avant tout, à s’approcher de notre Créateur et de notre Seigneur et à Le glorifier. Montrons nous à la hauteur du défi d’une vision musicale alternative viable et, comme cela fait partie de notre message à la fois prophétique et cohérent, faisons une contribution musicale unique comme un témoignage au monde, un peuple qui attend le prochain retour du Christ. 

    5Nous admettons que dans certaines cultures, les harmonies ne sont pas aussi importantes que dans d’autres.