École du Sabbat (EDS)

Présentation

En cours d’écriture…


Actualités du département

  • La Pâques: Un message d’Espoir

    Bonjour à toi qui lis ce message. J’aimerais te faire découvrir ou redécouvrir la signification de la
    fête de Pâques. Je vais, pour commencer, partager avec toi l’origine de cette célébration. C’est une fête instituée par Dieu lui-même en souvenir de la sortie du peuple d’Israël de l’esclavage de l’Égypte. Le 14e jour du 1er mois, elle consistait à manger un agneau de moins d’un an sans défaut avec du pain sans levain et des herbes amères. L’agneau était en souvenir de celui qui a été sacrifié et dont le sang a été mis sur les poteaux et les linteaux des maisons des Israélites la veille de leur sortie d’Égypte. Grâce à ce sang, l’ange de l’Éternel a épargné leurs premiers-nés. Car Dieu avait dit que tous les premiers-nés d’Égypte devaient mourir.

    Le pain sans levain était le souvenir du pain que les Israélites avaient emmener avec eux avant que
    la pâte ne puisse lever car ils durent partir rapidement.
    Enfin, les herbes amères étaient en souvenir des nombreuses années de douleur passées en
    esclavage. Cette Pâque fût ainsi pratiquée par les Juifs à travers les siècles, jusqu’à aujourd’hui.
    Mais pour d’autres, qui plus tard seront appelés « chrétiens », un événement donnera à cette fête une
    nouvelle perspective. C’est un homme appelé Jésus de Nazareth qui va révéler cette nouvelle vision.
    Le soir de la dernière Pâque qu’il passa sur terre, la veille même de sa mort sur la croix, alors qu’il
    soupait avec ses disciples, « Jésus pris du pain et après avoir rendu grâce, il le rompit et leur donna
    en disant : « ceci est mon corps qui est donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi. » Il prit de
    même la coupe après le souper et la leur donna en disant : « cette coupe est la nouvelle alliance en
    mon sang qui est répandu pour vous ». » (Luc 22 : 19, 20).
    Par ces gestes, Jésus-Christ révéla à l’humanité la signification ultime de la Pâque. Par le pain qui
    représente son corps qui est offert en sacrifice et par le vin qui représente son sang versé pour le
    pardon des péchés (Matthieu 26 : 28), Jésus nous révèle qu’il est cet agneau sacrifié pour nous
    délivrer de l’esclavage du péché et de la mort. Cette commémoration est là pour attirer notre
    attention sur le plus grand geste d’amour que l’humanité ait reçue : le sacrifice du seul juste, de
    l’agneau sans défaut, Jésus-Christ, pour sauver l’humanité pécheresse.

    Il est merveilleux de penser que cette commémoration, qui a plus de 3500 ans pour la libération des
    Israélites d’Égypte et plus de 2000 ans pour la libération de l’humanité du péché, arrive jusqu’à nous.
    Elle est offerte à chaque humain. Oui, je crois qu’elle est pour moi et pour toi aussi qui lis ce
    message.
    Voici ce que dit Pierre au peuple de Jérusalem dans Actes 3 : 38 et 39, « Repentez-vous que chacun
    de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ pour le pardon de vos péchés et vous recevrez le don du
    Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin en
    aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera ».

Archives